Surpris l'oiseau!!

Cette fraîcheur dans la limpidité du ciel,

Et cette plainte dans le cri des oies sauvages.

 

Cette rapidité dans le déclin du jour,

Et ce sifflement du vent perçant mon habit.

 

Cet accroissement de l'obscurité nocturne,

Et cette étendue dans l'éclat de la rosée.

 

Moi, je quitte aussi ces lieux pour m'en retourner.

Vide et silence dans ma cahute fermée....

extrait de Poèmes de l'ermitage, bilingue Ed. Le Bruit du temps

Ryokan (1758-1831 ) moine et poète japonais.

 

 

merci de vos visites . Gros bisous Ara